L’agenda austéritaire du sommet européen du 19-20 décembre

bs21ert1

Depuis l’année passée, le sommet de décembre est d’une grande importance en ce qui concerne la gouvernance économique de l’Europe. Les chefs d’Etats y examinent le rapport du mécanisme d’alerte macro-économique de la Commission européenne et approuvent quels pays à mettre en examen.[1]

Dans son rapport pour 2013,[2] la Commission se réjouit que les « coûts salariaux unitaires (CSU)» (lisez plutôt les salaires pour faire plus simple) ont été réduits en Irlande, en Espagne, en Bulgarie, en Lituanie et en Slovaquie et gelés en Belgique et en Slovénie.[3] Elle déplore, de l’autre côté, que ça n’ait pas encore été le cas en Allemagne, en Tchéquie et au Luxembourg, alors que la réduction de « coûts salariaux unitaires » est jugée insuffisante dans le cas  de la Finlande. Le bilan est globalement «positif » puisque la plupart des Etats « ont amélioré leur compétitivité » et « contrairement à ce que l’on constatait il y a quelques années encore, aucun État membre (sauf Luxembourg) n’enregistre d’augmentation des coûts salariaux unitaires nominaux au-delà du seuil indicatif ». Si on tentait de présenter la situation en d’autres chiffres comme par exemple en termes de salaires réels et de pouvoir d’achat, cette situation qui satisfait la Commission se montrerait encore plus dramatique pour la majorité des Européens.

Sur base de la performance par rapport à l’indicateur CSU mais aussi à dix autres indicateurs, la Commission propose d’analyser plus en profondeur de la situation macro-économique de seize pays, ce qui pourrait aboutir à imposer des amendes si les Etats concernés ne corrigent pas vite leur chiffres en appliquant les suggestions de la Commission.[4]

Le tableau des indicateurs nous apprend pourtant aussi quelque chose de très intéressant: que dans tous les pays les dettes privées excèdent massivement les dettes publiques, pourtant désignées comme les principales responsables de la crise par l’UE depuis son déclenchement en 2008.

Dans l’ordre de jour du sommet, il y a aussi la contractualisation de programmes économiques nationaux qui sont soumis chaque année par tous les Etats-membres à la Commission, dans le cadre des dispositions pour la gouvernance économique (semestre européen). Ce prévu dans le Traité budgétaire (TSCG). Tout Etat qui n’applique pas intégralement le programme qu’il a promis à la Commission pourrait être appelé devant la Cour de justice européenne.

Pour faire semblant qu’ils contrebalancent toutes ces recettes de pauvreté pour de millions d’Européen/nes,[5] les chefs d’Etats discuterons l’introduction d’un tableau de bord d’indicateurs « sociaux ». Il s’agit d’un cheval de Troie qui promettra un financement extra pour les gouvernements qui déréglementeront plus vite le marché du travail. Ronald Janssen, conseiller économique de syndicats, a bien déchiffrer la vrai portée antisociale de ces indicateurs « sociaux ».[6]

Contre ces politiques, pour le retrait immédiat du TSCG, une coalition belge des agriculteurs, de syndicats, des associations et d’autres mouvements bloqueront ce sommet européen.[7]

Yiorgos Vassalos


[3] Les pays qui sont encore sous la tutelle de la Troika (Grèce,  Portugal et Roumanie) ne sont pas inclus dans ce rapport mais ils ont eu les coupes salariales le plus radicales.

[4] Dans l’Examen annuel de la croissance on a un aperçu de ca à quoi ses suggestions rassembleront.  http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/2014/ags2014_fr.pdf

[5] Dans un rapport récent, le commissaire de droits de l’Homme du Conseil de l’Europe a déclaré que les mesures d’austérité en Europe « fragilisent » les droits de l’Homme et ont été désidées sans se soucier de leur protection. http://www.coe.int/fr/web/commissioner/-/austerity-measures-across-europe-have-undermined-human-rights?redirect=http%3A%2F%2Fwww.coe.int%2Fen%2Fweb%2Fcommissioner%2Fnews-2013%3Fp_p_id%3D101_INSTANCE_Xlv41K37yewf%26p_p_lifecycle%3D0%26p_p_state%3Dnormal%26p_p_mode%3Dview%26p_p_col_id%3Dcolumn-1%26p_p_col_count%3D1

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: